Santa Clara – Cayo Santa Maria

Santa Clara – Cayo Santa Maria

Me voila le vendredi 11 novembre, mes cours terminés, je prends direct le bus Viazul à 15h, en route pour Santa Clara.

A noter que cela ne sert à rien de réserver du moins pour Santa Clara, ils m’ont demandé de me présenter 1 heure avant, et la j’ai du attendre le dernier moment, j’ai l´impression qu’ils favorisent les trajets pour Santiago de Cuba, et ceux plus courts, c’est plutôt pour boucher les trous juste à la fin.

Comme déjà vécu, de nouveau un problème avec le bus cette fois-ci, un pneu crevé, décidément, ce n’est plus un aléa de voyage, il me semble que cela fait partie du voyage en bus à Cuba, une option imprévue est incluse dans le prix.

Santa Clara

J’arrive tard à Santa Clara et comme à la Habana, le logement réservé est pris, mais on me trouve un autre logement, Hostal Paradise, Berenguer 58 entre J.B. Zayas y Esquerra (25 CUC la nuit avec petit déjeuner).

Yaminet est charmante et s’occupe de moi comme une fée, à noter qu’il faut éviter quand même la chambre de derrière, il y a un terrain avec une dizaine de coqs qui vous réveillent à tout moment de la nuit, du moins j’ai eu cette impression, mais pas de problème en changeant de chambre, celle de devant est impeccable (yamiletrivero@nauta.cu).

Le samedi est dédicacé a la Plaza de la Revolución où se trouve l’imposante statue du CHE, tout en bronze, 20 tonnes, haute de presque 7 mètres, elle fut érigée en 1988, à l´occasion du 20 ième anniversaire de la mort d’Ernesto Che Guevara (1928-1967).

Santa Clara

Santa Clara

Il y a aussi le musée à visiter et chose assez rare pour être soulignée, c’est gratuit.

Je découvre en outre les fameux billets de banque signés par le président de la banque national de Cuba de 1959 a 1961, c´est à dire l´illustre Che.

Chose assez émouvante, je découvre son journal intime qu’il rédige pour la dernière fois le 07 octobre 1967, il est arrêté le 08 octobre et assassiné par la CIA le 09 octobre et ainsi se crée un mythe.

Malheureusement, pas permis de prendre des photos a l’intérieur.

Chose assez prenante également, la visite du mémorial de « los Martires de la Revolución », 39 dalles qui correspondent aux soldats morts avec le Che en Bolivie. Il y aurait aussi la dépouille du Che, mais là on rentre dans des polémiques…

Dans la suite de ce pèlerinage Che, je visite le « Tren blindado », fait d’arme du Che qui fit basculer la révolution en s’emparant d’un train blindé rempli de munitions le 29 décembre 1958.

Les wagons ont été conservés et transformés en musée.

Très bon restaurant qui fait aussi hostal à Santa Clara, Hostal-Restaurant Florida Center, Calle Maestra Nicolasa 56 (Candeleria) este entre Colon y Maceo (plat pescado dans les 10 CUC avec super patio).

Santa Clara

 

Santa Clara

Un peu plus loin sur la meme route, avenidad de Liberación, devant les locaux du parti, de nouveau une statue a son effigie.

Santa Clara

Cette statue foisonne de détails sur la vie du Che, sa femme y est représentée, son enfance, ainsi que son voyage en Amérique du Sud en mobylette, son entrée dans la Habana, etc.

Il faut être attentif à tous les détails, l’enfant par exemple représente l’espoir en le futur…

Une journée est également dédicacée au Cayo Santa Maria, qui est composé de trois cayos principaux, las Brujas, Ensenachos et Santa Maria. Je négocie ferme au départ de Santa Clara pour un taxi qui me propose un aller retour plus stop de 4 heures au Cayo Santa Maria, plus arrêt au retour à Remedios, tout cela pour 50 CUC, c’est pas mal je pense, mais j’ai su pourquoi j’ai réussi à avoir ce prix, le chauffeur a d’abord amené des touristes Italiens dans un hotel de luxe « todo incluido » local, donc il faisait coup double comme l’on dit.

C´est 1h30 de trajet, donc c’est gérable au départ de Santa Clara, 110 km, dont 50 km sur une route construite en plein océan, pas très écologique tout cela…

Cayo Santa Maria

Sur place, je visite la réserve « Las Gaviotas », avec un sentier qui mène à une mer des Caraïbes à couper le souffle.

Cayo Santa Maria

Cayo santa Maria

Cayo Santa Maria

Cayo Santa Maria

Malheureusement, pas mal de touristes « todo incluido », je visite d’ailleurs un de ces hôtels par curiosité, le « Valentin Perla Blanca », c’est vrai que c’est chouette dans l’absolu, mais ce n’est pas ainsi que je vois un voyage personnellement, mais rien à dire bien sur sur le choix de chacun.

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
7 × 17 =