HOMESTAY 2020

HOMESTAY 2020

Ce que je suis en train de vivre est marquant, ma vie ne sera plus la même, comme pour vous tous je suppose.

Passionné de voyage, je viens d’annuler le dernier prévu en Asie et me retrouve dans un long périple enfermé chez moi, mon record en durée!

Je vous présente mon HOMESTAY 2020 😊.

Revenons en arrière, début mars en pleine préparation de mon voyage aux Philippines, j’étudie la théorie de mon brevet de plongée PADI.

Le Covid commence à se répandre, il n’avait pas de nom au début, c’était un coronavirus de plus, bien loin en Asie.

Il était censé d’ailleurs rester confiné à cette partie du monde plus coutumière à faire face à ce type de contaminations, je me contente donc à ce moment-là de suivre les cas en Belgique et aux Philippines, cela reste marginal.

D’ailleurs, je reste confiant au sujet de mon voyage, de plus après renseignement auprès du site du Ministère des affaires étrangères, on ne déconseille toujours pas les voyages aux Philippines en date du mardi 10 mars !

On commence à nous demander de ne plus serrer les mains, de ne plus donner de baisers au travail, à ce moment, j’ai l’impression que le Covid n’est qu’une grosse grippe et que le politique exagère pour nous faire peur.

Cette impression est partagée avec la plupart de mes collègues de travail d’ailleurs.

humour – Dessinateur de presse et illustrateur. Dessin en direct.

Je continue à faire des missions d’inspection pour mon boulot, les gens continuent à se présenter à moi spontanément et à me serrer la main, sans se rendre compte de ce qui se passe.

J’avoue, je suis d’origine méditerranéenne et plutôt tactile, j’aime montrer mes sentiments auprès de mes proches, ben ce n’est pas évident que les gens commencent à se refermer devant toi.

Tout bascule en Belgique le jeudi 12 mars, en effet on vient d’annoncer après réunion de crise que les restaurants et cafés vont fermer à partir du vendredi 13 mars à minuit.

Les mesures de confinement ne sont pas encore très claires à ce moment.

Personnellement, je suis censé partir le vendredi 13 mars aux Philippines et j’apprends le jeudi 12 mars en soirée que Duderte, président des Philippines fixe une quarantaine sur Manile d’1 mois.

Autant vous dire que je dors très mal et au matin juste avant mon vol fixé fin de l’après-midi, j’annule tout, vols Quatar Airways, ceux internes aux Philippines, je préviens mon club de plongée, etc…

Le mardi suivant, les mesures sont rendues encore plus strictes à partir du mercredi 18 mars à 12h00, rien que des déplacements essentiels et télétravail de mise lorsque c’est possible, moi qui pensais m’organiser style quelques jours au bureau, quelques jours en télétravail, je me retrouve quasi 100% en télétravail.

Les gens n'ont pas perdu leur sens de l'humour pendant la crise du ...

Une autre vie a alors débuté, comparable à une sorte de période de guerre (sans expérience de cela, je l’avoue, heureusement d’ailleurs).

J’ai l’impression d’être surveillé à chaque sortie, tout le monde se méfie de tout le monde et s’évite, c’est dégueulasse comme situation.Je me retrouve à entreprendre un déplacement par semaine pour le travail (avec autorisation signée du ministre) et une sortie une fois par semaine pour faire les courses.

Le coronavirus a eu raison du FIFF - La Liberté

Parlons-en de ces courses, c’est déjà à la base pas très agréable, mais là cela devient anxiogène et déprimant, en train de faire la file avec des désinfections à tout bout de champs de caddies, des mains, qui sont à protéger avec des hideux gants de laboratoire, par ma formation en biochimie, j’en ai souvent porté, mais là c’est dans un autre contexte.

Certains produits de manière incompréhensible sont en pénurie, quoi du papier WC, quoi de la farine, c’est quoi ce bin, on est dans le reptilien des réactions humaines, une sorte d’instinct de survie où j’ai difficile à percevoir l’essentiel, je l’avoue, du papier WC ???

Coronavirus et confinement : “On se sent utile, en tant que ...

Le port du masque, j’ai toujours trouvé cela débile, rien que les Asiatiques pour faire cela et voilà que je suis entouré de personnes masquées, sans que ce soit le carnaval.

En Bretagne, on lutte avec humour contre le coronavirus | Le Petit ...

Que penser de cette situation de non vivre qui nous est imposée, était ce vraiment nécessaire et voilà que l’on rentre dans des polémiques dignes des politiciens, du vaste blabla vide de toute action.

Je l’ai peut-être le Covid et je suis peut-être immunisé ou je suis un fameux porteur asymptomatique, une sorte de fantôme qui peut contaminer les autres tout en étant bien lui-même ?

Un salaud des temps modernes qui butinerait de victime en victime sans rien savoir ?

Personne ne sait exactement, on est dans le flou, parce que l’on est face à quelques choses que l’ensemble de la population contemporaine ne connait pas ?

Chacun pour soi, les états essaient de trouver leurs solutions miracles face à l’inconnu, beaucoup de personnes se mettent alors en scène, en pensant à leurs avenirs politiques, connerie du paraitre.

J’avoue que je n’apprécie pas les politiciens, juste bon à les entendre avant les élections, puis plus rien, le néant.

J’entends des nouvelles de Cuba, où l’on flirte avec les 1350 cas, les Philippines 7500 cas, le Cap Vert lui s’en sortirait bien avec une centaine de cas…

Comment seront les gens sortis de cette pandémie, moi qui adore le contact social, vont-ils me voir comme un ennemi potentiellement contaminé par le connardvirus ?

L'humeur de Rust 2020 : Filpac

Vais-je retrouver cette magie de l’échange que j’apprécie tant dans les voyages ?

Pourrais-je retrouver ce que je cherche la vraie relation entre deux personnes différentes mais ouvertes à se découvrir ?

Cette privation de liberté est difficile à vivre, moi qui suis un épicurien de nature.

Je n’aurai pas cru connaitre cela un jour, mais tant de monde se pose le même constat, je fais partie d’un tout du ressenti humain pour les milliards de personnes confinées dans le monde.

Artworks Archive | Chappatte.com

On est quasi tous égaux face à cela, même être riche ne t’épargne pas, quand je pense à cette course de l’humain à s’enrichir qui est censée être la panacée, le Graal ultime, cela te fait une belle jambe d’être riche dans la situation que l’on vit.

Avoir de l’argent est un moyen d’expression sociale, pour montrer un statut et se sentir renforcé, pas de chance, excepté la qualité de l’endroit où l’on est confiné, on est sur le même bateau pour le moment.

Coronavirus : quand le confinement inspire des blagues - Pleine vie

Attention aux dommages collatéraux du confinement.... Une Corona ...Et voilà que ce 24 avril, qu’on projette le déconfinement en Belgique, on va pouvoir sortir, tu te rends compte, sans bracelet électronique, encore que l’on parle de nous pister avec nos gsm…

Ce serait pour le 04 mai, quoi je vais pouvoir revivre ?

Ben non, on nous a finalement annoncé que l’on pourra peut-être revivre à partir du 18 mai, quand on aime on ne compte pas et c’est reparti pour un tour de table.

L’économie va se repositionner petit à petit, en ce qui concerne le social cela attendra encore, question de priorité, quoi!

Et encore, j’ai la chance d’avoir un beau jardin, alors que beaucoup de gens sont bien plus confinés que moi, enfermés dans des appartements sans terrasse.

Je ne me permettrai pas de me plaindre d’ailleurs, tant de souffrance, de victimes…

Voir l'image sur Twitter

 

Blagues et Dessins on Twitter: "Le #DessinDePresse de Glon ...

Retournement de situation ce mercredi 06 mai, on peut finalement fêter les mamans le 10 mai, avant l’ouverture des magasins du 11 mai, il y aurait eu une quelconque pression de remise en cause du pouvoir économique?

Enfin, on pourra se voir à partir du 10 mai avec 4 personnes maximum et toujours les mêmes, va falloir faire un listing des personnes que l’on apprécie avec un niveau de pondérations 🙂

On a intérêt à bien choisir!

En Belgique, le 08 juin, l’horeca ré-ouvre, on voit le bout du tunnel, du moins en Europe.

Alors que le virus continue à sévir de plus belle dans d’autres régions du monde.

Comme une vague qui sème la mort continuant son travail.

A notre niveau, on sera obligé d’avoir des nouvelles consignes, voici un conseil 🙂

Blague à part, on est face à une opportunité de changement de nos comportements, une sorte de tournant au niveau valeurs de notre société, peut être tout sera oublié dans quelques mois, mais j’y crois, des choses positives resteront de ce marasme…

Au niveau environnement, qui sait, par un retour aux valeurs plus essentielles et moins matérialistes?

Moins de circulation, moins d’activité économique, qu’on arrête de me parler du profit avant tout et des conneries comme « Time is money », le temps c’est vivre et partager!

Est-on obligé d’acheter des vêtements, des voitures, etc, qui viennent de l’autre bout du monde où l’on exploite les gens à tout va?

Pourquoi ne pas se recentrer sur l’humain, sur son bien être tout simplement, de nos jours l’économie est dirigée essentiellement par le profit d’une poignée d’individu?

Pourquoi ne pas ré-localiser notre production de biens, est-on obligé de tout importer d’ailleurs, merci la mondialisation, on a même eu un virus en prime cette fois-ci?

Beaucoup de questions en souffrances sur notre mode de vie à revoir, si l’on veut continuer à vivre, du moins si l’on veut que les générations futures survivent.

4 Replies on “HOMESTAY 2020

  1. Super ton article Rafaël 😊👍 ça explique bien ce qu’on ressent pendant cette drôle de situation que l’on vit.
    Oui, moi je fais partie des gens qui vivent dans leur appartement sans terrasse 🙋🏻‍♀️
    Vivement le déconfinement qu’on puisse un peu vivre!’
    Bisous 😘

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.