Universidad Habana

Universidad Habana

Voila je suis de retour à la Habana, j’arrive tard le dimanche 06 novembre, comme en mars, c’est pas évident avec internet et le clavier qwerty, donc la forme sera améliorée plus tard (surtout au niveau accent).

Je n’ai pas l’appartement réservé d´Europe, comme souvent, réserver d’Europe ne sert à rien au niveau certitude d’avoir un appartement précis, à part bien sur qu’ils trouvent une solution rapidement à votre arrivée, me voila a 400 mètres de l’université chez Raiseen : Espada 207 entre San Lazaro y Jovellar, bien situé pour mes cours d’espagnol à l’université, vaste appartement indépendant proche également du Malecon, 25 CUC la nuit sans déjeuner (raiseen@nauta.cu).

Après un test le lundi 07 novembre, je me retrouve au niveau « avanzado », pas mal mais je devrai m’accrocher tant le niveau en espagnol est impressionnant, tant mieux, c’est le but du jeu de m’améliorer.

Universidad Habana

J’ai les après midi pour moi, cela chauffe au niveau concentration le matin de 09h à 12h30, heureusement que je peux un peu me relaxer les après midi…

Le lundi 07 novembre, je fais du recuit avec l’Habana Vieja, mais comme c’est chouette faut pas s´en priver…

Le mardi 08 novembre, je découvre Callejon de Hamel, entre Arumburu y hospital, »Je suis celui qui peint les murs, et qui envoie des messages a l’âme humaine », Artiste autodidacte inspiré par Dali, Miro et Picasso, Salvador Gonzalez Escalona que j’ai eu l´opportunité de rencontrer sur place, est un artiste qui a projeté sur tout un quartier une vision artistique a lui…

C’est un endroit complètement déjanté que je découvre.

Habana, Callegon de Hamel

Habana, Callegon de Hamel

 je vis également le « Barrio chino », comme partout au monde les Chinois sont venus en masse à un moment de l’histoire de Cuba attirés par le potentiel du pays, ils se sont retrouvés exploités quasi comme les Africains.

Il leur reste un quartier à la Habana.

Habana, Barrio Chino

Habana, Barrio Chino

A noter qu’en soirée, je suis les élections américaines en direct, même fuseau horaire, elles sont fort suivies par les Cubains, c´est une première pour moi, ce direct..

Mercredi, je continue à découvrir des zones d’Habana un peu moins connue avec le « Cementario de Colon ».

Chose cocasse, une dame me sourit dans le cimetière, elle est devant une tombe, je discute avec elle, elle me dit que sa fille et sa petite fille sont mortes dans un accident de voiture, elle se met à pleurer et se retrouve dans mes bras, c’est cela la spontanéité de Cuba, les gens sont vrais et ne se cachent pas, dans la joie et dans la souffrance.

Cementerio Colon

Habana, Cementario Colon

Jeudi, j’apporte des médicaments à Leonardo, en effet, Pierre une connaissance de la table de conversation d’español de Belgique m’avait demandé ce service, ce sont des médicaments homéopathiques pour soigner des douleurs de pierre aux reins, il me reçois comme un dieu, avec le peu qu’il a dans son chez lui modeste, il me fait un poulet au four, du riz, des choses simples mais faites avec amour pour me remercier, je passe un super moment avec lui.

On discute de la vie au quotidien à Cuba, il me parle du prix de la nourriture et me montre le fameux « libreta » (le livret), qui est le minimum que chacun reçoit pour vivre au quotidien, du moins recevoir n’est pas le mot juste, c’est des aliments de base qu’ils obtiennent à un prix modeste en adéquation avec leurs salaires.

Comme Leonardo me le dit, il vit pauvrement, mais l´important n’est pas la, déjà sa santé le préoccupe plus et son petit chez lui est plutôt chouette finalement.

Habana

Il me montre sa super Chevrolet de 1942, avec cette voiture, il aurait en échange une très grosse somme d’argent chez nous, et elle fonctionne toujours, il m´a fait ronronner le moteur.

Habana

Chose que j’ai appris au cours d’español, c’est que dans leur « carnet » (carte d´identité), il est indiqué la race de la personne, ce qui en Europe paraitrait inapproprié, B pour Blanco, M pour Mulata et N pour Negro.

Cela permet je suppose a l´état de faire des statistiques, il y aurait donc 65% de Blanc, 25% de mulâtres et 10% de noirs a Cuba…

J ‘ai en outre passé en revue l´histoire de Cuba, plutôt intéressant, mais parfois orienté et pas toujours objectif.

Un bon restaurant avec langouste grillée à 6.50 CUC, c’est pour rien et c’est bon : Imperio, Bar – Restaurante – Pizzeria, Calle n°25, N°158 entre Infanta y O, Vedado, La Habana (Telefono +53 5 439 28 64).

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.