Quepos – Parc Manuel Antonio

Quepos – Parc Manuel Antonio

5 heures de bus (4500 colones) arrivée à Quepos, point d’accès au Parc National Manuel Antonio mardi 24 février, à 7 km de l’entrée, la petite localité de Quepos est une base commode pour l’accès au parc, les prix sont plus abordables pour le logement et Quepos est resté une cité Costaricaine plutôt authentique, rien à avoir avec les logements luxueux vus entre Quepos et le Parc.

QueposWide Month FrogLogement au Wide Mouth Frog Backpackers (30$), conviviale, sûre et bien équipée, Cette auberge de jeunesse possède une petite piscine sympa pour se relaxer Clin d'œil.

Le mercredi 25 février, c’est la visite du Parc Manuel Antonio (16$), navette en bus qui permettent un accès facile à Manuel Antonio, j’y suis à 8H30, nous y sommes, car depuis mon arrivée à Quepos, je suis avec Sylvain, un français bien sympa, comme je l’avais rencontré déjà dans le bus entre San José et Puerto jimenez, on a eu le temps de sympathiser.

Que dire du Parc Manuel Antonio…, et bien mon avis est mitigé, d’un côté beaucoup de singes à voir, mais ceux ci sont en quelques sortes habitués à l’homme et viennent vers eux pour quémander de la nourriture, donc beaucoup moins authentique. Le chemin est balisé comme dans une sorte de Ravel, on a coulé du béton pour faciliter l’accès au Parc, sympa et primordial pour les personnes à mobilité réduite, les familles, mais de nouveau beaucoup moins authentique que le Corcovado où il est vrai la barre a été placée très haut.

Parc Manuel AntonioParesseuxOutre les Capucins à têtes de moines omniprésents. La découverte de ce Parc à mon niveau, ce sont les paresseux qui sont des mammifères arboricoles d’Amérique tropicale qui constituent le sous-ordre des Folivora. Ce sont des animaux de taille moyenne au mode de vie original : ils sont presque toujours suspendus à l’envers dans les arbres et se déplacent avec lenteur. Ils possèdent de longues griffes. Les paresseux de la famille des Bradybodidae sont aussi appelés « aïs », chacun de leurs membres se terminant par trois doigts griffus, ce qui les distingue des « unaus », de la famille des Megalonychidae , qui ne présentent que deux griffes à chaque main. Je n’ai vu que des aïs.

Parc Manuel AntonioParc Manuel Antonio6 heures de balade dans le Parc, avec des stops dans des criques perdues de tous (la plupart des touristes s’arrêtent à la première plage, certes belle, mais beaucoup de monde…

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
20 ⁄ 2 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.