Coron (île de Basuanga)

Coron (île de Basuanga)

Me voici à Coron, une petite île au Nord de Palawan.

C’est donc après un trajet de nuit entre Banaue et Manille, suivi d’un vol interne à 6H00 du matin Manila pour Coron avec CEBU Airlines!

J’y arrive dans les 8 heures, où plutôt sur l’île de Busuanga. C’est en réalité une petite île en face de celle de Busuanga, ou personne n’a le droit d’y habiter, elle se visite en excursion seulement.

Mais tout le monde appelle Coron l’île de Busuanga, vous verrez. Je débarque de l’avion, une meute de Philippins attend pour vous remettre des dépliants publicitaires, il faut se frayer un chemin, l’aéroport est minuscule, donc pas moyen de les éviter.

De nombreux vans blancs sont disponibles, le trajet d’une demi heure est à un prix standard pour le centre, pas d’arnaque ici, par contre à Manille, c’est la galère de prendre un taxi. Je vous recommande les taxi jaunes et de vérifier qu’il y a un compteur à bord, pour que le prix ne soit pas fixer à la tête du client.

Quelle changement, plus rien à avoir, déjà au niveau température, c’est du lourd dans les 30° et pas de pluie prévue, cela me change de Banaue.

Les personnes ont un faciès différent, les Philippines sont multiculturelles…

Je n’avais pas réserver à l’avance, mais après un essai infructueux, je trouve une bonne adresse au centre de la ville de Coron.

J’ai choisi la chambre Van Damme, l’Eugène me plaisait moins, bien située avec terrasse au deuxième.

Ce jour est un jour de transition, je découvre mon environnement et me renseigne pour les activités du jour suivant.

Je m’offre quand même un coucher de soleil au Mont Tapyas, qui semble être un endroit prisés par la population locale. J’ai encore droit à 700 marches, mais cela m’a permit de découvrir un panorama époustouflant sur la baie de Coron.

Avec un superbe coucher de soleil en prime.

J’ai découvert sur place que Coron est la capitale de la plongée sur épave des Philippines.
Coron et sa région ont été le théâtre d’une féroce bataille navale pendant la deuxième guerre mondiale et ont vu plusieurs navires envoyés au fond, surtout des Japonais à ce que j’ai compris. Aujourd’hui, c’est probablement l’un des meilleurs sites de plongée sur épave au monde…

Le jour suivant, le lundi 26 novembre, en route pour une excursion « Island Tour », j’ai choisi la formule A, mais sachez qu’il y a plusieurs formules possibles et à tout les prix.

A noter l’utilisation d’un Banka qui est un bateau traditionnel philippin en bambou.

Au menu et dans l’ordre de visite,

Atwayan Beach, une plage à la Robinson, le Banka s’arrête à proximité, premier contact avec l’eau parfaitement agréable et tant de poissons à voir, là on nage dans un aquarium 🙂

Las Islas De Coral, le plaisir de découvrir le fond marin, je ne pensais pas qu’un fond marin pouvait rendre autant de couleur. Je sais maintenant d’où provient la couverture du Lonely Planet 🙂

CYC Beach et repas inclus.

Green Laggon, et j’ai vu une famille de Nemo, Première fois que j’en vois en dehors d’un aquarium…

Les poissons-clowns, comme Nemo sont principalement connus pour la relation mutualiste qu’ils forment avec l’anémone de mer, normalement mortelle pour les poissons et je confirme toute la famille tournait autour d’une anémone de mer 🙂

On termine par Kayangan Lake, les eaux cristallines du lac sont nichées dans les parois de la montagne, de nouveau 10 minutes d’ascension nécessaire pour mériter cela. L’île de Coron où se trouve le lac est un fief ancestral des indigènes Tagbanua.

Le jour suivant, location d’une mobylette et je découvre l’intérieur de l’île de Basuanga, après 15 minutes de mobylette, je sors enfin du faubourg de Coron ville.

Je découvre dans un premier temps un paysage campagnard qui devient par après une sorte de jungle.

C’était bien plaisant, en plus j’avais mis de la musique à fond et comme j’étais seul sur les routes entourés de paysages superbes, c’était flippant en sensations.

A noter que chaque fois que je croisais des Philippins, ils me faisaient signe, décidément dès que tu t’éloignes des spots touristiques, c’est plus authentique.

En soirée, Coron ville est animé, c’est déjà Noël, kitsch à mort, mais sympa.

5 Replies on “Coron (île de Basuanga)

  1. Salut Amigo. Ca démarre très fort, on dirait. Commentaires bien documentés et superbes photos. On t’accompagne depuis le bureau. Continue à bien en profiter et … bon anniv’ 😉

  2. Voilà, la Mama vient de me rejoindre devant l’ordi (elle faisait la pasta). Elle trouve les îles et les couchers de soleil magnifiques : elle ne cesse de me répéter que c’est bien mon type de paysages et de beautés naturelles …? Allons, allons, … où va-t-on ? Pat et Carina

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.