Baracoa

Baracoa

Me voila à Baracoa, logement chez casa Edda y Alexis, Flor Crombet 115 (edda.aguilera@nauta.cu), pas mal du tout et trouvé sur place sans réservation (il faut arriver pas trop tard pour se permettre cela).

Je suis rassuré, en 1 mois et demi de travail de reconstruction, Baracoa se redresse, au rythme de la salsa, s’associe à présent, des bruits de construction de chantier un peu partout, pour pouvoir ainsi renaitre. On m’a expliqué par exemple que 50% du prix de tous les matériaux de construction étaient pris en charge par le gouvernement. De nombreux toits restent cependant en souffrance.

Baracoa

Seules les plages jadis idylliques, comme celle de la « Bahia de Miel » ou de la « Bahia Baracoa » n’étant pas prioritaire restent en rade au niveau visuel pour le moment.

 

Baracoa

Baracoa

Baracoa

Il faudra du temps pour retourner à ce qu’était Baracoa, mais ne la laisser pas tomber, j’ai rencontré beaucoup de touristes qui avaient annulés leurs réservations, les cubains de Baracoa ont besoins de vous pour ainsi pouvoir se redresser.

Visite du « Parque National Alejandro de Humboldt » qui se trouve à 38 km de Baracoa, c’est une réserve naturelle classée au patrimoine mondial par l’Unesco. Celui-ci n’est pas trop touché par l’ouragan, sinon par son accès de Baracoa devenu compliqué par un pont détruit.

Baracoa

Un pont de remplacement est en cours de construction et renseignements pris, les ouvriers qui doivent donner un feed back à chaque fin de journée travaillent sans relâche, le pont de substitution serait prêt pour fin de cette année.

Baracoa

Me voila au « Parque National Alejandro de Humboldt » organisé par Cubatur (quasi pas possible de trouver d’autres alternatives pour le moment).

Baracoa, Parque National Alejandro de Humboldt

« Sendero Natural Balcon de Iberia » au menu, 7 km dans une nature luxuriante, enfin un trekking cela me manquait. Avec stop pour se baigner dans les eaux d’une cascade.

Parque Alejandro de Humboldt

Parque Alejandro de Humboldt

Parque Alejandro de Humboldt

L’excursion se termine à la « Playa Maguana » qui est a 22 km au nord de Baracoa, superbe plage avec peu de séquelles de l’ouragan.

Playa Maguana

Playa Maguana

Bon à savoir, il y a moyen de loger là et quelques bars pour déguster des cocktails se trouvent là.

Autre excursion faite en taxi cette fois-ci (même prix que Cubatur, mais plus de flexibilité et bien sur moins de monde), la « Boca de Yumuri », à 25 km à l’est de Baracoa et 4 km après playa Barigua (un stop est prévu à cette plage au retour). On prend une barque pendant une dizaine de minutes pour se retrouver à la « Isla de las Almendras », puis on emprunte un chemin qui s’enfonce dans une vallée encaissée, sorte de canyon tropical. Le Sendero Yumuri – Belete fait 13 km, il y a de quoi marcher.

Ou simplement passer un moment cool le long du Rio Yumuri, j’ai préféré personnellement le Parque national de Humboldt.

En tout cas, le long de la route pour arriver à Yumuri, on voit aussi l’impact de l’ouragan, c’est d’ailleurs là que l’épicentre se trouvait.

Boca de Yumuri

Boca de Yumuri

Et voici, la Boca de Yumuri, pas mal , n’est ce pas?

Boca de Yumuri

Boca de Yumuri

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
10 + 29 =