Tamarindo – Liberia

Tamarindo – Liberia

En route pour Tamarindo, pour la première fois en collectivos entre touristes à 50$, c’est un autre budget des bus locaux, cependant il m’aurait fallu une journée de trajet en reprenant le ferry jusqu’à Puntarenas, un truc de dingue.

J’arrive à Tamarindo vers 13H et bien pour une fois, il aurait fallu que je réserve, c’était full à plusieurs endroits, du moins c’était possible de dormir en compartido, c’est à dire à 12 dans une pièce (dortoirs), non merci j’ai déjà essayé en son temps, c’est pas ma tasse de théBouche cousue.

J’ai finalement trouvé à la Oveja Negra (45$), rien à voir avec l’endroit idyllique de Montezuma face à l’Océan.

TamarindoTamarindoC’est la plage la plus développée de la Péninsule, avec une multititude d’hôtels, de bars et de restaurants. Taramindo est un fief des Etats Unis au Costa Rica, plus moyen de trouver de plats typiques, plus moyen de rencontrer de vrais Costaricains, ici ils parlent tous anglais par exemple. Soyons optimiste, j’ai passé un super moment avec mon premier coucher de soleil du Costa Rica, Tamarindo est un endroit idéal pour pouvoir admirer celui-ci du côté Pacifique. N’empêche que de nouveau les Costaricains sont clairvoyants en nommant Tamarindo, Tamagringo!!

Soit, je ne reste qu’une nuit finalement, ce n’est pas un jugement de valeur universelle, mais personnellement, je n’aime pas l’ambiance du Costa Rica à l’Américaine.

LiberiaLiberiaJe me dirige vers Liberia le mardi 03 mars, seulement 2 heures de bus cool !!!  Je trouve un logement dans un bel endroit à Liberia, superbe jardin ombragé où il fait bon être « Hotel Liberia » (36$). Ville de 63000 habitants, Liberia me semble plus sure et tranquille que San José, d’où la présence d’un nombre croissant de voyageurs qui passent une ou deux nuits dans cette ville universitaire qui est le point de départ du « Parque National Rincon de la Vieja », raison de ma présence ici. Il y a une fête locale, bonne ambiance, j’ai passé une soirée à ne parler qu’espagnol pour une fois (ben quasi plus de touristes ici), j’ai refait le monde après quelques cervezas (ayuda hablar un poco masClin d'œil).

Parque National Rincon de la viejeParque National Rincon de la viejaMercredi 04 mars, jour du « Parque National Rincon de la Vieja », en navette (20$), pas possible d’y aller en bus locaux. Malgré sa proximité avec Liberia, ce parc national de 141 km² reste agréablement retiré et attire encore peu de visiteurs (15$ l’entrée). Le volcan a une altitude de 1895 m au cœur d’un massif qui compte plusieurs autres sommets. Malheureusement pas possible de faire le trekking de 8 km vers le sommet, depuis les éruptions de 2012 en fait. Donc je m’adapte par un circuit de 10,2 km aller retour pour voir une cascade qui s’est avérée être pas mal du tout, surtout le reflet de l’eau turquoise qui proviendrait de dépôts de cuivre (Catarata La Cangrela). Le parcours n’était pas mal, ponts suspendus à traverser, zones plus arides avec en toile de fond le volcan… Par contre, les fumerolles multicolores, les sources tièdes et les mares de boues bouillonnantes au programme ne m’ont pas impressionnées, j’ai été un peu déçu de la boucle de 3 km à l’est du poste des gardes forestiers de Las Pailas. A noter qu’il faut un bon produit de protection contre les bestioles volantes, un escadron m’a abordé en fin de journée juste au poste des gardes forestiers.

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
9 − 7 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.