La Habana

La Habana

Transfert Trinidad-HabanaLa HabanaCollectivos prévu à 08h30 du matin ce mercredi 23 mars, mais c’est une petite Peugeot qui arrive le matin, bien trop petite pour le transfert de 4 personnes et des vélos. On attend début d’après midi et là on a ce qu’il nous faut, donc départ pour la Habana (150 CUC pour le transfert de 350 km). On découvre la Habana vers 17 heures, Narcisa nous avait transmis une adresse à la Habana, un appartement proche du Malecon avec les propriétaires qui habitent au même étage (60 CUC par nuit pour nous 4), Elba (alquiler de apartamento independiente dos habitaciones y comodidad, Infanta 51/53 Apto 605, piso 6, centro Habana, 879 4143 y 873 8106).

La HabanaLa HabanaLa Habana est une ville qui vit avec ses 2.200.000 habitants répartits en outre dans les quartiers principaux de Vedano, Centro Habana, Habana Vieja. Nous sommes dans le Centro Habana bien placés pour découvrir la ville. Le Malecon fort de ses 8 km de promenade le long de la mer est l’artère de la ville.

Le Malecon (la jetée en espagnol) est une promenade de front de mer (paseo en espagnol) de 8 kilomètres de long, située au nord de La Habana. Officiellement, appelé « avenue Maceo », elle est composée d’une large chaussée et d’une digue érigée sur le cordon littoral rocheux.

La HabanaLa HabanaCe front de mer de forme sinueuse débute à l’entrée du port de La Havane, dans l’Habana Vieja, longe le côté nord de la municipalité de Centro Habana et se termine dans le quartier de Vedado vers l’ouest.

Pour découvrir au mieux la ville, nous décidons d’emprunter la Ruta 1 de l’Habana Bus Tour pour 10 CUC, nous traversons la ville avec la possibilité de 09 heures à 18 heures de nous arrêter à loisir entre des points importants à visiter comme en outre : le Cementerio de Colon, Plaza de la Revolucion et le Parque central qui est tout proche de l’Habana Vieja avec ses somptueuses places (Plaza de Armas et Plaza Vieja).

La soirée du jeudi 24 mars est consacrée à l’anniversaire d’Alain et au dernier jour de Lucas qui rentre le 25, Alain nous offre un super souper aux langoustes, super restaurant, le long du Malecon, adresse à retenir : Sociedad Castropol, Malecon, 107 ; entre Genios y Crespo, le premier étage fait un peu plus chic, langouste à 15 CUC, quelques tables en terrasse avec vue imprenable sur le Malecon!!!

La Habana

La Habana

Rolling Stone, Cuba, HabanaRolling Stone, Cuba, HabanaLe vendredi 25 est consacré en partie aux achats et surtout c’est le grand jour du concert des Rolling Stones, on s’est renseigné où cela se passait à la Ciudad Deportiva à 4 km de l’Habana Centro.

Les Rolling Stones, naguère considérés par le régime cubain comme une incarnation de la « déviance idéologique », se sont produits en effet pour notre grand plaisir à La Havane justement quand on y était pour la première fois de leur longue carrière.

Rolling Stone, Cuba, HabanaRolling Stone, Cuba, HabanaL’événement de ce concert gratuit a commencé en amenant la foule à la Ciudad Deportiva vers 15h00, nous sommes arrivés vers 18h30 sur place, la foule continuait à grand flot de s’acheminer sur le lieu, j‘ai quand même noté la présence de nombreux jeunes et quelques looks assez différents (genre grunge, gothique, etc.).
Sur place, la circulation autour du lieu était coupée. Il y avait des flics et des ambulances, la foule arrivait de partout.
L’ambiance était calme et bon enfant, il faisait très doux, la lumière était très belle, on voyait que certains avaient campé là, d’autres pique-niquaient.
Une entrée était réservée aux porteurs d’invitation (un flyer noir et blanc qui permettait, je suppose, d’accéder aux gradins proches). Le concert annoncé à 20h30 a finalement commencé vers 21h00 par « Jumpin’ Jack Flash », un titre enregistré en 1968. À l’époque, la musique des Stones circulait sous le manteau dans l’île communiste. Il s’est achevé en dernier rappel avec le titre « Satisfaction » incontournable.

L’ambiance « bon enfant » de milliers de Cubain venus en famille était sympa, certains qui continuaient a se déhancher comme si c’était  de la salsa, ne comprenaient peut être pas ce qui leur arrivait, un son venu d’ailleurs. Le plaisir et l’énergie positive étaient visibles sur les visages des légendaires Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ronnie Wood. Ils ont affolé la foule par des phrases comme « El Cambiamento en Cuba », espagnol très facile à comprendre de Mick Jagger laughing.

Sur le campus immense il y avait de nombreux écrans géants qui rendaient très bien ce qui se passait sur scène. L’acoustique était parfaite. On pouvait profiter de la musique partout, c’était super. A noter pas d’alcool vendu, mais on a quand même réussi à trouver du rhum en le négociant chez un vendeur ambulant, fallait être motivé foot-in-mouth, mais c’était toujours possible.

Après 2 heures de folie, le retour au Centro Habana a été long, circulation coupée, 1h15 de marche en suivant la foule qui rentrait vers le centre, mais quelle belle soirée!

La Habana

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
9 + 22 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.