Impression de voyage

Impression de voyage

Tout d’abord, je vous remercie pour vos commentaires, les lire à l’autre bout du monde m’ont bien fait plaisir…

De nouveau de superbes rencontres tout au long de mon voyage, les Costaricains sont vraiment des personnes très ouvertes à la communication. En particulier la rencontre avec Sylvain a été très sympa, mais il y a eu aussi David, Anna, Myriam, Mauro, Lorena et la liste n’est pas exhaustive…

Costa ricaCosta ricaLe Costa Rica est une destination « nature », si l’on apprécie cet aspect, on sera aux anges, par contre beaucoup de personnes savent cela maintenant, donc beaucoup de touristes et le coût de la vie est relativement élevé (budget 2 fois plus élevé sur place que le Vietnam/Laos pour une même période de 28 jours).

Pour un séjour plus court, voici pour moi, les régions à ne pas manquer impérativement :

1) Quepos / Manuel Antonio, la Réserve de Manuel Antonio permet de voir beaucoup d’animaux, accès aisé même en famille, très belles plages, une bonne ambiance le soir à Quepos et une météo moins capricieuse que la côte Caraïbe ;

2) Montezuma, endroit vraiment cool, entouré de belles plages comme celles de Santa Teresa et une petite réserve le Cabo Blanco ;

3) Corcovado, la vrai aventure, une jungle intacte, des plages immaculées, mais nécessite une organisation et un budget certain.

4) Tortuguero, la balade en bateau m’a permis de voir beaucoup d’animaux, surtout des oiseaux, Tortuguero ce petit village sans voiture a un charme particulier.

5) Puerto Viejo/Cahuita/Manzanillo, des réserves naturelles sans accès payant et vraiment authentiques, des endroits encore préservés, mais attention à la météo capricieuse sur la côte Caraïbes. D’ailleurs je vous transmets le site officiel au niveau météo du Costa Rica qui peut s’avérer être bien utile pour modifier éventuellement son itinéraire sur place en fonction de la météo : www.imn.ac.cr

6) Monteverde, une belle réserve, mais assez balisée, tout comme le logement à Santa Elena qui est un endroit très touristiques et bien balisé aussi.

7) La Fortuna/Volcan Arenal, quand on n’a pas la chance de voir l’attraction du coin, le volcan, on reste sur sa faim, de plus pression touristique très forte.

8) Tamarindo/Liberia, un peu déçu de la réserve où l’on ne peut pour l’instant pas accéder au cratère du volcan Rincon de la Vieja, n’empêche que c’est dans cette réserve que j’ai vu la plus belle cascade de mon séjour (Catarata La Cangrela)… Tamarindo est pour moi, l’endroit à éviter au Costa Rica si l’on veut garder un minimum d’authenticité…

Mes coups de cœur logement sont :

Montezuma (l’Hotel Pargo Feliz), Liberia (l’Hotel Liberia) et La Fortuna (Sleeping Indian Guesthouse).

Au niveau bus, la plaque tournante, c’est San José, voici un plan qui m’a bien été utile pour m’y retrouver dans les différentes stations de bus de la Capitale à choisir d’après la destination voulue : SanJoseBuses.png

New YorkNew YorkQue dire de New York, c’est la démesure comme on l’imagine, mais il faut le constater par soi même, j’ai bien apprécié le logement à Brooklyn, certes éloigné de 15 minutes de Manhattan et de Brooklyn Bridge en métro, mais le quartier où je logeais était authentique, alors que Manhattan regorge de touristes et d’hommes d’affaires, ici c’est la vie à l’américaine, avec des restos pas chers, des endroits où boire un verre peinard après la frénésie des visites de Manhattan et de Time Square en particulier, cela compte…

Voilà, je suis prêt à reprendre la vie au quotidien, mes piles au niveau émotions sont rechargées pour un moment, je serai patient jusqu’à la prochaine aventure…

« Lorsque tu voyages, tu fais une expérience très pratique de l’acte de renaissance. Tu te trouves devant des situations complètement nouvelles, le jour passe plus lentement et, la plupart du temps, tu ne comprends pas la langue que parlent les gens. Exactement comme un enfant qui vient de sortir du ventre de sa mère. Dans ces conditions, tu te mets à accorder beaucoup plus d’importance à ce qui t’entour parce que ta survie en dépend. Tu deviens plus accessible aux gens car ils pourront t’aider dans des situations difficiles. Et tu reçois la moindre faveur des Dieux avec une grande allégresse, comme s’il s’agissait d’un épisode dont on doit se souvenir sa vie restante. »(Paolo Coelho)

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
30 − 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.