Cuba 2019

Cuba 2019

Expérience positive au niveau de l’organisation du voyage, c’est possible que je recommence cette expérience.

Cuba 2019

Voici les nouveautés découvertes lors de mon voyage solo, Las Tunas, Puerto Padre et Sancti Spititus, voici mon avis personnel :

Las Tunas, c’est authentique comme Ciego de Avila, mais pas grand chose à voir, plutôt pour une journée de transition.

Résister, survivre et nous développer sans renoncer aux principes ni à la conquête du Socialismo (Las Tunas, Plaza de la Revolucion)

Puerto Padre est une belle découverte, un endroit vraiment chouette avec beaucoup de belles plages dans les environs.

Puerto Padre
Puerto Padre
La playa Herradura (Puerto Padre)

Sancti Spiritus, c’est une petite ville sympa qui rassemble certaines caractéristiques à la fois de Trinidad, Camaguey et Cienfuegos, voir les rues pavées, les paseo agréables et les piétonniers, mais tout en plus humble, une à deux nuits maximum.

Sancti Spiritus, une ville crée en 1514!
Ah le charme d’une ancienne cabine téléphonique et en plus, il a le look (Sancti Spiritus)
Guayabera, Casa Museo (Sancti Spiritus)
Évolution de l’homme vers le code barre (Sancti Spiritus)

Une première, je suis resté à Cuba, plus de 30 jours, il a d’abord fallu que je me rende à une banque (Bandec) pour aller chercher un timbre fiscal de 25 CUC, puis j’ai dû me rendre à un bureau d’immigration, j’ai fais cela à Varadero (calle 39).

Voici une adresse du Lonely Planet qui explique tout cela, cliquez ici.

Certaines choses évoluent, comme par exemple, il est à présent possible entre Cubains de vendre son bien immobilier (se vende), auparavant, ce n’était possible que d’échanger sa maison (se permuta).

Pour un étranger par contre, toujours pas possible d’acheter une maison à Cuba.

Il est maintenant possible de vendre sa maison entre Cubains.
Fidel Castro associé à Nuestra America, un signe… 
La diversité de Cuba est une richesse
De la couleur pour rendre la vie plus agréable… 

Pour mieux comprendre, Cuba, voici un petit rappel historique.

Cuba était peuplée d’Amérindiens : les Ciboneys et les Taïnos. Les Ciboney étaient des chasseurs et des pêcheurs qui ont laissé des peintures rupestres, plus de 200 dans les grottes de Punta del Este sur la Isla de la Juventud.

Les Tainos vivaient de la culture et de la chasse et possédaient une forme primitive d’organisation sociale. Ces sociétés disparurent en moins de 50 ans au contact des Européens.

L’île de Cuba a été « découverte » lors du premier voyage de Christophe Colomb en 1492. De 1492 à 1898, Cuba a été une possession espagnole. Il y eut deux guerres d’indépendance, la première de 1868 à 1878 échoua, la deuxième (à partir de 1895) s’acheva par l’entrée en guerre des États-Unis contre l’Espagne en 1898.

José Martí est l’un des héros les plus connu de cette seconde guerre. Le 15 février 1898, un vaisseau de la marine américaine qui se trouvait dans le port de La Havane, explosa dans des circonstances encore non éclaircies. Les États-Unis décidèrent d’intervenir dans le conflit et d’attaquer les Espagnols à Cuba, à ce moment, les révolutionnaires Cubains étaient proche de la victoire. L’Espagne avait envoyé un million d’hommes, mais seuls 200 000 retournèrent en Europe (décès par maladie, morts au combats, conditions de vie meilleure à Cuba, etc). Les troupes américaines occupèrent ainsi l’île entre 1898 et 1902.

Le Traité de Paris mettra fin au conflit : l’Espagne cède Cuba, Porto Rico, Guam et les Philippines aux États-Unis. Quatre ans plus tard, le 20 mai 1902, les Américains accordèrent l’indépendance à Cuba. Toutefois, ils firent insérer l’amendement Platt dans la constitution. Cette disposition permettait aux soldats américains d’intervenir à Cuba, chaque fois qu’ils le jugeaient nécessaire pour la stabilité de l’île. Cuba continuera depuis à être sous la dépendance de Washington jusqu’à la révolution de Castro, et les dictateurs recevront à plusieurs reprises le soutien des États-Unis. Les troupes américaines quitteront l’île le 28 janvier 1909, mais les Américains garderont le contrôle de Guantanamo (toujours occupée par les États-Unis). 

En 1933 une révolution éclata, Ramón Grau San Martín devint président pendant quelques temps. Le sergent Fulgencio Batista qui avait participé au coup d’État de 1933 devint officiellement, après un certain temps le chef de l’État. Il remporta les élections de 1940, que de nombreuses personnes considérèrent comme truquées. Ramón Grau San Martín gagna les élections présidentielles de 1944. Carlos Prio Socarras fut élu président, en 1948. Le 10 mars 1952, Fulgencio Batista mena un nouveau coup d’état. Il se proclama président et suspendit la constitution. Son mandat fut renouvelé en 1954 au terme d’élections truquées. Il renforça sa dictature. En 1959, Fidel Castro mena une révolution et parvint à éliminer le dictateur Fulgencio Batista.

Entre le 17 et le 21 avril 1961, 1500 cubains réfugiés aux États-Unis, entraînés et payés par la CIA tentèrent d’envahir l’île sans succès en débarquant à la Baie des cochons. Depuis 1962, Cuba est sous embargo des USA.

Fidel Castro demeure au pouvoir jusqu’en 2006, date à laquelle, malade, il cède le poste de chef de l’État à son frère Raul Castro.

« Concepto de Revolucion » (Discours de Fidel Castro du 01 mai 2000)

Réchauffement des relations avec les États-Unis, le 17 décembre 2017, les deux pays annoncent conjointement la reprise de leurs relations diplomatiques, impliquant un assouplissement de l’embargo américain sur Cuba. À cette occasion, les trois agents cubains toujours emprisonnés aux États-Unis sont libérés.

Le 20 juillet 2015, les bâtiments qui abritaient jusqu’à présent les sections d’intérêts dans chaque capitale ont retrouvé leur statut d’ambassade. Les employés ont été accrédités auprès de ces dernières et les chefs de mission sont devenus chargés d’affaires, en attendant la nomination d’ambassadeurs.

Le 20 mars 2016, Le Président américain Barack Obama fait une visite officielle à Cuba. C’est la première fois depuis 1928 qu’un Président américain en exercice se rend sur le sol cubain.

Obama à Cuba, les titres du Granma (journal officiel de l’état).

Même les Rolling Stones donnent un concert dans la foulée de la visite d’Obama.

Rolling Stones en Cuba.

Puis il y le cas Trump et l’actualité récente où l’on va plutôt vers un refroidissement des relations.

Les États-Unis sanctionneront les entreprises étrangères à Cuba à partir du 2 mai.

Trump, Raul Castro et Obama
Cuba est décidément, une de mes destinations préférées 🙂


Le voyage est le meilleur moyen de se perdre et de se retrouver en même temps (Brenna Smith).

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.