Descriptifs d’un voyage au Cambodge en 2010

Descriptifs d’un voyage au Cambodge en 2010

Vol Bruxelles-Bangkok via Etihad, très bon service et stop à Abhou Dhabi, 1 nuit à Bangkok puis vol avec AirAsia (le Ryanair Asiatique). Dès les premières impressions, Phnom Penh et le Cambodge me semble encore plus authentique que la Thaïlande, en tout cas les prix sont dérisoires et encore moins cher qu’en Thaïlande.

IMG_0752.JPGIMG_0768.JPGLocation d’une mobylette à Phnom Penh, les premiers essais sont flippants, la circulation est telle que c’est pas évident… Notre objectif est de rendre la mobylette à Phnom Penh après plusieurs centaines de km en une boucle de Phnom Penh à Phnom Penh.

En route le dimanche 31 octobre pour Kampong Chan, 160 km de fait (la mobylette fait 70 km/h maximum), il faut être attentif à la route et aux merveilleux paysages changeantsRigolant, pas de problème pour trouver des logements en chemin. Comme la mobylette est le moyen de transport le plus populaire ici, pas de problème de ravitaillement, de nombreuses petites échoppes nous proposent de l’essence, un litre vaut 1 dollar (souvent disponible dans des bouteilles de pepsi ou de coca en plastique).

Petit soucis mécanique au quotidien (réparation « facile » en chemin).

Le lendemain direction Kratie, il nous arrive un événement magique, sur la route on croit apercevoir un café local par la musique que l’on entendait, on s’y rend et magie de voyage on se retrouve à une fête d’anniversaire et chose incroyable, on est reçu comme des dieux, boissons, nourriture et sourire à profusion, de l’échange à l’état pur, à notre départ, des adieux chaleureux et de nouveau de la nourriture offerte en offrande aux dieux!

CambodgeMobylette CambodgeNous quittons nos chaleureux hôtes, peu de temps après, première embardée avec Alain, simples brûlures et 5$ de réparation sur la moto. On quitte Kratie en direction de Stung Treng, rien de particulier à cet endroit, c’est une étape simplement. Le jour suivant, c’est à mon tour, d’avoir le plaisir de goûter au macadam local…, quelques égratignures, on se sent vivre au niveau sensations et au niveau physiqueIncertain, on arrive à Bang Lung. C’est lors de ce trajet à travers fôrets et villages, que nous avons pris un bain de poussière, nous sommes devenu méconnaissable.

Le Cambodge en mobylette en 2010

Bang LungBouddha couchéArrêt de quelques jours à Banlung, visite du lac volcanique de Yalaon, bain dans un cratère de 800 mètres de diamètre et 50 mètres de profondeur.

Puis cascade Boeung Yak Laom, super Bouddha couché.

Cette ville au nord est à proximité avec le Vietnam (50 km) et du Laos (80 km).

Pour ne pas faire de nouveau la même route, nous quittons Banlung en bus à 50$ avec les mobylettes accrochées tant bien que mal!

Traversée en mobyletteDe nouveau direction Stung Treng, on prend le ferry pour une traversée du Mékong mémorable avec Alain qui a failli se retrouver dans le Mékong avec sa mobylette… C’est sur l’autre rive que commence l’aventure, plus de route (elle était en fait en construction), des chemins de terre boueux… L’aventure qui se fait avec un guide dont on avait négocié son aide à 50$, nous dormons à Chaep chez l’habitant, dans un minuscule village où l’on s’arrête à la tombée de la nuit, c’est le confort spartiate.

Traversée mémorable en barque avec nos mobylette du Mekong.

Après un départ aux aurores à 06h00 du matin, direction Siam Reap, on se trompe de chemin pendant 1h30, on roule pour rien, on traverse une petite rivière, cela s’apparente à de l’enduro. Problème avec Jean-Marc qui a choppé une infection à la jambe et est rapatrié à Siam Reap directement en taxi local, le reste du groupe continue avec tracas le chemin.

Cambodgeta PhromOn arrive tant bien que mal à Tbaeng Meanchey où l’on retrouve des routes, direction Siem Reap pour retrouver Jean Marc.

Le lendemain très tôt visite des temples d’Angkor en se levant à 4h45 (être là à l’aube et voir le lever de soleil est fantastique), Angkor Vat, Agron Thom, Bayon, Baphuon, Palais royal et pour finir en beauté Ta Phrom où la nature et les vieilles pierres ne font plus qu’un dans une symbiose époustouflante.

Autre anecdote, la mobylette de Lucas a eu un petit problème de circulation avec un accident en priorité heureusement, réparation le jour même de la mobylette et de surcroit pris en stop par un policier!

Angkor !!!

Jean-Marc restera finalement quelques jours dans un hôpital pour touristes bien choyé à un prix exorbitant, on part finalement tout le groupe le jeudi 11 novembre, en autobus jusqu’à Phnom Penh, c’était possible sans problème de placer les mobylettes dans la soute à bagages (la dernière soirée à Siem Reap on a bien fêté le retour de Jean-Marc, donc difficile de se lever le matinClin d'œil).

On rend les mobylettes de location ni vu ni connu à Phnom Penh, elles en avaient bavéesIncertain, 6 $ par jour pour une location de mobylette, c’était raisonnable, c’est le moins que l’on puisse dire.

CambodgeCambodgeA trois malheureusement car Jean-Marc a été finalement rapatrié, Nous nous dirigeons pour une relaxation bien méritée à Sianoukville en fin de séjour, au niveau du Golf de Thaïlande, la réserve de Ream est vraiment super, logement sur un bungalow au dessus de la mer!

Le Cambodge possède quelques super plages préservées. Vol vers Bangkok pour le retour, deux nuits de nouveau à Bangkok avant de retrouver la civilisation. Voyage mouvementé, mais que de souvenirs emmagasinés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
3 × 7 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.