Commentaires et ressentis du voyage à Cuba

Commentaires et ressentis du voyage à Cuba

Cuba est toujours magique, certes les zones plus touristiques comme l’axe Viñales-Trinidad-Varadero évoluent beaucoup, le nombre de touristes a augmenté de manière significative, les Cubains sont différents à ces endroits.

Varadero
Viñales

Habana, c’est tellement grand, qu’il suffit de s’éloigner d’Habana Vieja pour vivre Cuba.

Image du Che
Capitolio (Le Capitole), récemment restauré à la Habana.
Ambiance Malecon en soirée à la Habana.
Des Cubains en plein délire au Malecon (Habana).
Instantané d’une belle américaine en mouvement :-), Habana.
Callejon de Hamel, Habana, ambiance assurée le dimanche après midi avec des danses envoutantes de la Santeria.
Mercado « San Rafael » à la Habana.

Je classifierais Santa Clara et Cienfuegos, comme des villes animées où il y a toujours moyen de vivre quelque chose de particulier.

Quels rhums vous convient?
Continuer à vivre en se débrouillant avec peu, le leitmotiv Cubain! Ici un Cubain s’entraine avec des engins complètement vétustes chez lui à Cienfuegos.
Plein de petits métiers, ici vendeur d’ails et d’oignons dans les rues de Cienfuegos.

Si vous descendez au delà de Santa Clara vers l’Est, c’est toujours le vrai Cuba, l’aventure vous attend…

Ciego de Avila et Moron m’ont bien plu par leur authenticité.

A Ciego de Avila, le sourire d’une maman et les yeux en complète interrogation de la petite, c’est qui celui là qui nous prend en photo 🙂
L’Aventure, c’est l’Aventure, crevaison de la roue de devant du « bici taxi » au retour de la Laguna de Leche (Moron).

Holguin et surtout Baracoa sont des valeurs sures.

Superbe paysage de Baracoa!
Tranche de vie Cubaine, une dame faisant ses courses à Baracoa.

Cayo Coco & Guillermo, tout comme Cayo Santa Maria est l’antre du « todo incluido », pas de place ou très peu pour l’authenticité, le couple de Breton a quand même réussi à dormir dans un hôtel correct au niveau prix, après une nuit arnaque à 220$ (tout inclus), ils ont trouvé un logement style hôtel d’état à 53$ (déjeuner inclus) à Cayo Guillermo!

Famille Cubaine à Cayo Coco.

Sinon la formule de loger à Moron et de se rendre à la journée aux Cayos me convenait bien…

Superbes paysages de Cayo Coco.

Bus bien coloré « Peace and Love » se trouvant à l’entrée de la playa Flamingo à Cayo Coco et oui « Cuba we love you ».

Au niveau politique, les Cubains rencontrés n’ont pas l’air de croire en un changement qui serait lié à la fin de l’ère castriste; je n’ai pas ressenti de l’effervescence dans les élections qui ont eu lieu lors de mon séjour.

Une phrase entendue à plusieurs reprises souligne leur méfiance vis à vis d’un éventuel changement :

El mismo perro con diferente collar (le même chien avec un collier différent), expression pour dire c’est du pareil au même.

En effet, ils ne croient pas à un changement, même si les personnes au pouvoir vont changer (le collier est différent), leurs quotidiens risquent de rester pareil (le même chien).

Le slogan politique du moment à Cuba « Si POR Cuba », on verra bien si un changement, va se mettre en place.

Ne pas oublier les personnes qui ont fait partie de ce voyage :

Dominique et Simone (Quimper, Bretagne), Omar et Tatiana (Ciego de Avila), Leonardo et Caridad (Habana), Camillo et Berta (Cienfuegos), Osmel et Maresma (Baracoa)…

Avec Omar, dégustation d’un Cocktail à Cayo Coco.
L’aventure 4×4 entre Baracoa et Moa.

Les petits déjeuners chez l’habitant sont aussi un plus de Cuba, pleins de fruits au menu, mais autant savoir quel fruit correspond à quelle saison.

Pas question de déguster un fruit hors saison, il n’y a pas d’importation toute l’année pour satisfaire le consommateur comme chez nous.

Donc, voici le descriptif pour pouvoir deviner vos futurs fruits et jus de fruit au menu de votre futur déjeuner à Cuba :

Mango (Mangue) en Juin, Juillet, Août et Septembre.

Abogado (Avocat) en Juillet, août et septembre.

Naranja (Orange) en Novembre et Décembre.

Mandarina (Mandarine) en Novembre et Décembre.

Piña (Ananas) de Novembre à mars.

Guayaba (Goyave) toute l’année.

Banana (Banane) toute l’année.

Papaya (Papaye) toute l’année.

Et voici l’explication des fruits quotidiens de mon petit déjeuner Cubain, ici en photo :

Piña, Guayaba, Banana et Papaya 🙂A la prochaine Cuba!

Il y a de la magie dans ce pays à vivre sans modération, donc j’y retournerai.

Peut être risque-t-il d’avoir un changement de mentalité qui se fera à mon avis petit à petit ce qui risquerait d’impacter cette magie malheureusement.

Rester c’est exister mais voyager c’est vivre (Gustave Nadaud)

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.*

Résoudre : *
2 × 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.